Les principes de la Pédagogie Montessori : Développer la confiance en soi et l’autonomie de l'enfant … tout en respectant le rythme de chaque enfant


Apprends moi à faire seul

 

"Apprends-moi à faire seul" 

Cette phrase clef de la Pédagogie Montessori illustre le principe fondamental de l’autonomie. L'enfant peut gagner en autonomie dès son plus jeune âge. Il possède en lui tout le potentiel pour apprendre.

Il a juste besoin qu'on le mette en situation de pouvoir apprendre seul. En accompagnant et guidant l'enfant, l’adulte lui permet de libérer ce potentiel.

 

 

Le respect du rythme

 

Selon Maria Montessori, certains enfants apprennent rapidement, d'autre plus lentement. Peu importe.  Ce n'est pas la vitesse d'apprentissage qui compte mais le niveau concentration de l'enfant. Surtout ne pas mettre d'étiquettes aux enfants  : "tu es tête en l'air", "tu es lent", 

Les apprentissages des enfants se font par à-coups. Le rythme de chacun varie en fonction des besoins physiologiques, des moments de la journée, de l’activité, des différentes périodes de son développement.  

 

L’environnement ou ambiance Montessori

 

Les principales caractéristiques sont :

- Un cadre ordonné, calme, rassurant et adapté à l’enfant.

- Un espace aménagé à la taille de l'enfant.

- Un climat favorable où le dialogue, le respect, la beauté sont des valeurs qui créent un espace d’apprentissage chaleureux et motivant. 

- Du matériel coloré et ludique. 

 

La Liberté

 

Il ne s'agit pas ici de laisser tout faire, mais plutôt d'aménager un environnement où l'enfant puisse agir librement. Ainsi l'enfant est libre de choisir son activité et d'y passer le temps qu'il souhaite à la condition que le matériel lui ait déjà été présenté.

Il peut parler (à voix basse) et se déplacer librement à la condition de respecter le travail des autres enfants. 

Il est également autorisé à ne « rien faire ». 

 

 

 

 

L'auto apprentissage et apprentissage individuel

 

Dans un premier, le matériel est présenté à chaque enfant.

Le matériel est ensuite disponible sur une étagère et l'enfant peut le manipuler librement.

L'enfant va essayer de reproduire seul ce que lui a enseigné par l’éducateur.

Ainsi Montessori est une « pédagogie du mouvement » : l’enfant va vers la connaissance et non l’inverse.

Par la suite, un suivi personnalisé est également réalisé par les observations de l’éducateur. 

 

L'auto-correction et autodiscipline

 

Le matériel Montessori est autocorrectif  : il est conçu pour que l’enfant observe par lui même ses erreurs et puisse facilement les corriger.  Au lieu d'attendre passivement la correction d’un adulte, l’enfant a la possibilité d'identifier  lui-même ses erreurs.

Il ne s'agit pas d'avoir juste ou faux. L'erreur n'est pas perçue comme une faute mais une opportunité de d'améliorer, une occasion de s'entrainer à faire mieux et  une étape nécessaire de la découverte. 

 

L’action en périphérie

 

Selon Maria Montessori, il est plus efficace d’agir sur son environnement plutôt que sur l’enfant lui-même.

Par exemple, au lieu d'ordonner à un enfant de parler moins fort, il est plus efficace de parler soi même moins fort afin de l'inciter à en faire autant, plutôt que de lui ordonner de le faire.